Inspiration

Courir après ses rêves – Une chasse aux trésors qui mène hors des sentiers battus

Ceux qui me connaissent bien savent (sans toutefois en connaître tous les détails) que nous venons en juillet dernier en tant que famille, de sortir de ce que j’appelle notre « traversée du désert » qui aura en tout duré 10 ans.  Le 29 novembre 2017, il y a un peu plus d’un an (déjà !), je suis littéralement sortie de ma zone de confort en écrivant ce post sur Facebook dans le groupe « Faites briller votre potentiel » de Mélissa Normandin Roberge (ben oui toi chose, je suis une Paillette !) où je me suis (finalement) présentée et par le fait même ouverte pour la première fois sur le sujet. Je vous le retranscris intégralement ici.  Pour celles et ceux qui sont membres du groupe, voici le lien vers le post original.

Bonjour les Paillettes, bonjour les Paillets !

Je suis arrivée sur ce groupe il y a quelques mois déjà mais j’ai toujours été trop « chicken » pour me présenter (Ben oui, je sais, vous ne mordez pas, c’est juste moi lol)

Après le live de Mélissa de ce matin, je me suis juste dit : «Arrête de niaiser»… alors me voici.

Je m’appelle Chantal Fortin.

(Ok ma photo est pas super mais c’est mieux que ma tête d’aujourd’hui, promis !)

Je ne suis certainement pas la seule à qui c’est arrivé dans sa vie mais en 2008, le ciel nous est tombé sur la tête à ma famille et à moi. En fait, c’était beaucoup plus comme « un coup d’batte sua yeule » (Excusez-moi je sais, c’est pas chic mais ça sort de même… #mencalysse).

En 2014, un autre coup, c’est pas cool.

La première fois, j’ai été forte. J’ai tenu le coup. C’est pas de même que ça marche anyways ?

La deuxième fois, j’ai perdu un tit peu mes illusions, mais j’ai surtout perdu mes filtres. Ouch.

Mais j’ai pas le goût de m’étendre sur le sujet. Ce que je veux communiquer, c’est que dans la tourmente, pendant que je mangeais de la gravelle par les oreilles (ça sonnait bien me semble), je n’ai quand-même pas tout perdu (de moi-même je veux dire).

À travers les épreuves, je me suis même trouvée. J’ai fait «fuck off, qui m’aime me suive !» Et j’ai arrêté de vivre pour les autres. De venir mal pour rien tout le temps (en tout cas, je me parle). De penser que mes rêves se réaliseraient à travers les autres. Euh…NOT.

Donc en 2008, j’avais deux choix. J’aurais pu décider de crever de l’intérieur. Oh que oui… Mon autre choix était de faire en sorte que tout ça ne soit pas arrivé en vain.

J’en ai toujours eu, des rêves et c’est pourquoi, en 2010, j’ai commencé à me changer. Cette vision de 10 ans dont parlait Mélissa ce matin, je l’ai eue il y a 8 ans. Depuis 2010, j’ai fait un coaching en investissement immobilier, je suis devenue designer d’intérieur et j’ai obtenu ma licence RBQ d’entrepreneur général (Je veux investir et travailler avec des investisseurs immobiliers). À travers tout ça, nous avons passé 4 ans en Alberta (2012 à 2016).

Je suis fière en ta de tout ce que j’ai accompli jusqu’ici. Je n’aurais certainement pas pu faire ça toute seule, certes et j’en suis toujours reconnaissante x 1000. Mais rien n’aurait été possible si je ne l’avais pas décidé moi-même en 2010 et si je n’avais pas réitéré ma décision chaque jour, chaque minute depuis. Il n’y a rien de facile. Mais ça se peut. Really.

En juillet prochain, ce n’est pas le souvenir du début d’une sombre période que nous soulignerons ma famille et moi (Parce que LA chose dont je suis le plus fière, c’est que ma famille (Mon BIG WHY) a résisté aux tempêtes).

Nous célébrerons notre victoire sur la vie, ni plus ni moins. Humainement parlant, je ne pensais jamais que ça prendrait 10 ans avant de s’en remettre (je ne dirai quand-même pas totalement, mais nous avons chanté en famille en fin de semaine passée donc ça, c’est un méchant bon signe). Ça commence à ressembler à ma vision d’il y a 8 ans.

Pendant 10 ans, en me sentant tellement isolée parfois, j’ai quand-même gardé le focus sur le positif. C’est la première fois que j’en parle ouvertement. Ça fait 10 ans que j’accomplis mes choses en arrière-plan, dans ma bulle. Non j’ai pas encore de clients. Il est temps que ça change. Il est temps pour moi de reprendre ma place dans le monde, une paillette à la fois.

Ça, c’est à vous que je le dois les Paillettes et Paillets. Continuez de briller, c’est contagieux !
#MerciRoberto

Que de belles réactions j’ai reçues suite à ce post !  J’ai été très touchée de lire tous les commentaires qui m’étaient adressés.  Malgré tout, quelques mois plus tard, j’ai dû « mettre la switch à off ».

« I know I’m a tough cookie » mais j’ai découvert qu’en cherchant désespérément à trouver ma place, je me suis perdue dans le processus.  J’avais l’air d’une « poule pas de tête ».  J’étais complètement décentrée.  Je retrouvais le bonheur d’un côté et je me trouvais de plus en plus loin de moi-même de l’autre…

« Mettre la switch à off », ça m’a fait un bien fou.  J’ai passé du temps avec mon mari et avec mes enfants, on a travaillé (mon mari a acheté un camion-remorque; je m’occupe donc avec grand plaisir de l’administration de notre compagnie de transport), chanté et célébré, je me suis éclatée à aménager notre nouvelle maison, on a retrouvé des êtres chers, on a accueilli notre premier petit-fils bref, j’ai pris le temps de vivre ce bonheur qui se réinstalle définitivement chez-nous.

À travers tout ça, j’ai réalisé (enfin !) que je traînais une pression qui ne m’appartenait pas mais que j’ai acceptée au fil du temps et des événements.  Que je ne « fittais » juste pas où d’autres auraient voulu me voir, où mon parcours m’aurait naturellement mené.  J’ai dû revenir à ma source.  Je sais au plus profond de moi que je peux réussir, même en faisant les choses différemment.  J’ai réappris à me choisir, à me regarder et à me découvrir.  Puis, petit à petit, mes étoiles sont revenues, accompagnées de mon inspiration, de ma créativité et aussi d’un peu de ma confiance et de ma joie de vivre (j’y travaille constamment !).

Ce qui me mène à aujourd’hui.  Un peu plus d’un an après ma publication dans « Faites briller votre potentiel » (un an qui, soit dit en passant, a défilé en mode « avance rapide »), je peux dire que j’en ai encore vécu des choses !  Je n’ai pas été déçue.

Je suis entrepreneure, designer d’intérieur, chanteuse, artiste, blogueuse.  Je suis aussi femme, amoureuse, serial mom, name it.  Je suis tout ça en même temps.  Et bien plus.  Et c’est très bien comme ça.  J’ai même décidé d’ouvrir ma propre boutique en ligne dans les prochaines semaines.  JazzyVintage.ca

Parce que maintenant, au lieu de chercher à trouver ma place, je me dis : « Et si je la créais, ma place ? »  Alors me voici aussi avec ce blogue qui, j’en suis convaincue, est le début d’une autre belle aventure.  C’est ça, le « pouvoir de la paillette » (Une grosse bouffée de gratitude va directement à Melissa Normandin Roberge pour ça.).

La découverte de soi est une chasse aux trésors.  La vie ne nous donne pas toujours ce qu’on attend de la manière qu’on l’attend. Mais quand on court après nos rêves et qu’on n’abandonne J.A.M.A.I.S.,  ce sont tout plein de ces petits trésors qui finissent par parsemer notre route.  C’est ce qui fait que la vie est si extraordinaire.

Aujourd’hui en écrivant cet article, je désire donc mettre un point final à cet épisode de « traversée du désert » afin de tourner la page définitivement et regarder vers l’avenir.

J’ai beaucoup d’idées pour la suite.  Je connais la destination.  Pour ce qui est du voyage par contre, je ne sais pas trop par où tout ça me mènera.  J’ai bien hâte de découvrir ce qui m’attend.  Je fais confiance à la vie et je suis certaine d’une chose : je serai toujours un peu à la découverte de moi-même, dans une chasse aux trésors qui mène hors des sentiers battus…

Serez-vous avec moi ?

Et vous, où en êtes-vous dans la conquête de vos rêves ?

N’hésitez pas à m’écrire en commentaires. J’aimerais connaître vos passions à vous et connaître les sujets qui vous intéressent.

Je vous invite également à aimer ma Page Facebook Flip ta Vie ! et à vous abonner pour recevoir en primeur mes prochains articles…

Au plaisir de vous retrouver bientôt,

Serial Mom | Designer d'intérieur | Créatrice d'équité et addict de flips immobiliers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :