Art de Vivre,  Design,  Inspiration

Ma maison de style Mid-Century – Ou faire confiance à la vie… Oui ! Les miracles existent.

Nous sommes revenus de l’Alberta en juillet 2016.  Après avoir passé plus d’un an dans une maison trop petite, où nous avons vécu d’amour et de compromis mais où il nous était de plus en plus difficile d’être bien (je vous précise que nous sommes 6 à la maison et que cette maison ne comportait que 3 minuscules chambres), nous avons décidé qu’il était temps de remédier à la situation.

Nous avons fait beaucoup de démarches en ce sens mais un certain dimanche matin de février 2018, je me rappelle avoir pleuré ma vie dans la cuisine en parlant de mes nuits blanches à mon mari, lui racontant à quel point je n’arrivais pas à visualiser l’avenir, en me demandant quelles « pirouettes » mais surtout quels compromis nous devrions encore faire et où allions-nous être en mesure de nous établir pour la suite.  Je vous épargne tous les détails mais quand je parle de pirouettes, j’exagère à peine.  Et loin de moi l’idée de me plaindre ici parce que nous assumons entièrement nos choix et les conséquences de ces derniers.

Je m’explique : Nous avons été propriétaires pendant plus de dix ans.  Nous avons eu des locataires et vécu des aventures de toutes sortes chemin faisant.  Nous avons vécu dans la lumière, nous avons connu la noirceur et nous étions à nouveau en quête de lumière.  Dans les circonstances, le fait de devoir recommencer comme des rookies en voulant s’établir dans un nouvel endroit, après s’être expatriés pendant 4 ans dans une autre province (pas un autre pays là, une autre PROVINCE), je pense que ça demande une sacré dose de courage et de ténacité.  Heureusement ici je parle seulement de se loger et je n’aborde même pas le côté travail.  Il y a de quoi donner de l’urticaire.  Mais je vous le dis, on y survit et la victoire n’en est que plus éclatante.

Donc j’ai un peu sombré dans le désespoir et pourtant, j’étais littéralement à deux doigts de voir cette fameuse lumière…  Comme le dit si bien François Lemay, « tout est toujours parfait ».  Je n’imaginais jamais à quel point il pouvait avoir raison.

À peine quelques minutes après avoir reçu les encouragements de mon mari, qui me disait que tout se passerait bien et qu’encore une fois on y arriverait, je suis descendue au sous-sol.  En passant devant la chambre de ma fille, cette dernière m’a interceptée, à moitié endormie.  L’ami du père de son copain avait une maison qui était inhabitée depuis un certain temps et selon elle, cette maison serait parfaite pour nous.  Je ne sais pas si elle m’a entendue pleurer.  J’avoue que quand elle m’en a parlé, je n’y croyais pas vraiment.  Du moins à ce moment-là.  Quoi qu’il en soit, nous avons pris les arrangements nécessaires pour visiter la maison en question le soir-même.

À mon grand étonnement, j’ai été charmée.  Premièrement je dois dire que le propriétaire est à la fois un homme d’affaires aguerri et empreint d’humanité.  Une bouffée de fraîcheur dans les circonstances quoi !

La maison maintenant.  Cinq chambres (Pardon?).  Deux salles de bain.  Un séjour aussi grand que notre maison actuelle.  Des fenêtres gigantesques, de la lumière à profusion et ah oui !  Un garage.  Un garage toi chose.

J’avoue que j’étais aussi excitée que quand on trouve un projet de flip…  et à ce qu’on nous a dit, la maison a effectivement été inhabitée pendant deux ans.  Des rénovations importantes ont tout de même été réalisées comme la toiture, le système de chauffage et de climatisation, le chauffe-eau et la salle de bain du haut, entre autres.  Les fenêtres à l’avant ont aussi été changées en grande partie.  Mais entendons-nous : de l’amour, cette maison en a tout de même encore besoin.  Je vous laisse en juger par vous-même grâce aux images que j’ajouterai au fil de mes prochains articles, vous verrez bien, elles parlent d’elles-mêmes…

La magie a opéré et nous avons été en mesure de négocier la location à un prix que nous pouvions nous permettre, je dirais un deal « gagnant-gagnant ».  Nous allions pouvoir nous y installer.  Pour de vrai.  En plus je bénéficie d’un bonus aussi extraordinaire qu’inattendu puisque le propriétaire m’a donné carte blanche pour le réaménagement…  « C’est ta maison » qu’il m’a dit à plusieurs reprises…  Il n’en fallait pas plus pour que la designer en moi soit comblée.  J’adore ce genre de défi de remettre au goût du jour une propriété et ce, avec un budget restreint !  Qu’on se le dise, nous ne sommes pas entrés dans les grandes rénovations ici.  Parce que j’aurais certainement abattu un mur ou deux.  Ou trois (wink!).  Mais je pense que mes interventions on tout de même fait une différence.  Vous pourrez le constater par vous-mêmes dans les futurs articles que je vous réserve sur le sujet !

Nous avons emménagé à la fin avril 2018.  Pour la première fois depuis des années, nous pouvons affirmer que nous nous sentons enfin « chez-nous ».  C’est difficile à expliquer, mais c’est un peu comme si c’est la maison qui nous avait trouvés…

Comme quoi les miracles existent vraiment… 

« Une maison est l’écrin de tous les moments précieux de la famille qui l’habite. »

Chantal Fortin

Je vous invite à m’écrire en commentaires.  J’aimerais connaître vos passions à vous et connaître les sujets qui vous intéressent.

Je vous invite également à aimer ma Page Facebook Flip ta Vie ! et à vous abonner pour recevoir en primeur mes prochains articles…

De mon côté je vous dis à très bientôt pour un prochain rendez-vous !

Serial Mom | Designer d'intérieur | Créatrice d'équité et addict de flips immobiliers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :