Café Bulletproof
Alimentation cétogène,  Art de Vivre,  Découvertes

L’art de changer sa vie…

Je pense être une personne résiliente et déterminée dans la vie. Je suis du genre à tirer du positif de toutes les situations, ce qui m’a menée à accomplir beaucoup de choses jusqu’ici. C’est loin d’être terminé pour moi. J’ai encore beaucoup de rêves, beaucoup d’idées, beaucoup de projets.

Pourtant, il y a une zone de ma vie où je me suis particulièrement et longtemps sentie « loser » (15 ans en fait). Aujourd’hui je me rends compte que ça m’a affectée encore plus que je ne l’aurais imaginé. Je peux vous dire que ce n’est pas confortable. En fait, je peux affirmer sans me tromper que c’est à peu près confortable comme disons… une paire de jeans trois tailles trop petite.

L’histoire

Tout a commencé le 14 février 2004, alors que j’ai finalement réussi à divorcer de la relation la plus toxique d’entre toutes; j’ai cessé de fumer. Définitivement. C’est ce que j’appelle le plus grand exploit de ma vie, en ce sens que c’est une des choses les plus difficiles que j’ai eue à traverser. Du moins c’est ce que je pensais à cette époque car je n’étais pas du tout préparée à ce qui m’attendait.

J’ai toujours été mince. D’aussi loin que je me souvienne, on disait de moi que j’étais « bâtie sur un « frame » de chat ». Je n’ai jamais eu à me soucier de mon poids et n’en doutez pas, je ne le prenais pas pour acquis. Comme on dit, je n’avais « pas de mérite ». J’étais juste « faite de même ». Jusqu’au jour ou j’ai arrêté de fumer.

Dommages collatéraux d’une décision pro-survie

Pour faire une histoire courte, j’ai tout fait pour ne pas recommencer à fumer. Je m’occupais l’esprit en mangeant. Ça m’a rattrapé. J’ai grossi. Je me suis perdue…

Le pire moment pour moi a clairement été le 15 janvier 2013, lors d’une visite de routine chez le médecin. J’avoue que je ne l’ai pas vue venir celle-là. Comme un coup de poing au visage.

Je pesais 215 lbs.

Depuis plusieurs années, je portais donc plus ou moins 100 lbs en trop. J’avais l’impression d’habiter le corps de quelqu’un d’autre. Je ne me reconnaissais plus depuis longtemps et je ne savais pas quoi faire pour renverser la situation. Tout ce dont je me rappelle, c’est que je me sentais comme un « éléphant sur un « frame » de chat ». C’est comme si, en chemin vers ce 100 lbs en trop, j’avais sabordé mon amour propre et ma confiance en moi.

En route vers l’Alberta – 4 août 2012 | 215 lbs

Le point tournant

Suite à cette rencontre avec mon médecin, pour la première fois j’ai réfléchi consciemment à la situation. J’ai décidé d’arrêter de me détruire. J’ai changé mon point de vue. J’ai décidé d’être mon amie. Je me suis mise à réfléchir sur la manière de renverser la machine. Après tout, pour perdre du poids, le secret n’est-il pas de « bouger plus, manger moins » ? (c’est ce que je pensais à l’époque, mais c’était avant de lire le livre « Code obésité » du Dr Jason Fung. Je vous en reparlerai…) Je me suis donc demandé quelles activités physiques me feraient vraiment plaisir et j’ai aussi modifié mon alimentation.

Suite à cette prise de conscience, plusieurs autres petits changements se sont succédés (entraînement, nutritionniste, meilleurs choix alimentaires, moins de laisser-aller). J’ai la conviction profonde qu’il est plus simple de faire un petit changement à la fois et que c’est la somme de tous ces petits changements qui fait une vraie différence au bout du compte. J’étais sur la bonne voie. Mais ça, c’était sans penser que la vie allait me mettre au défi. Encore.

Les aléas de la vie

Comme je l’ai dit, je mangeais mieux, je faisais des activités qui me faisaient plaisir et je m’entraînais au gym avec mon chum de 3 à 5 fois par semaine (J’avoue, j’étais un peu « crinquée »).

Puis un certain 3 janvier 2016, la vie a décidé de me détourner de mon objectif. Accident bête. Je me suis cassé la cheville droite en patin. Au lit pendant 8 semaines. Come on. Plus d’entraînement. Plus de ski. Plus de patin. Plus rien.

4 janvier 2016

Puis la vie a suivi son cours encore une fois. J’ai recommencé à travailler, puis nous sommes revenus de l’Alberta et pour le reste, j’en parle dans mes autres articles.

Ah oui j’oubliais. J’ai repris du poids.

La révélation

C’est en février 2018 que j’ai eu vent de ce qui, je l’avoue, m’a un peu prise par surprise au départ, puisqu’à l’opposé de tout ce qui nous est enseigné sur la perte de poids jusqu’ici.

Josey Arsenault et Dre Èvelyne Bordua-Roy étaient à l’émission de Denis Lévesque pour le lancement de leur livre « Perdre du poids en mangeant du gras avec l’alimentation cétogène ». Ma curiosité légendaire l’a emporté. Il ne m’en fallait pas plus pour me procurer le livre.

À mon grand étonnement, les recettes proposées que j’ai essayées étaient toutes savoureuses, contrairement à tout ce que j’ai pu expérimenter par le passé avec des livres de recettes pour la perte de poids.

C’est toutefois un an plus tard que mon aventure a réellement débuté. Après quelques discussions avec mon mari, j’ai remis ça en achetant le tome 2 de « Perdre du poids en mangeant du gras », puis j’ai joint quelques groupes Facebook sur l’alimentation cétogène.

Sur un de ceux-ci, j’ai découvert ce documentaire qui allait littéralement changer ma vie. « The Magic Pill » qu’on retrouve sur Netflix (avec sous-titres en français pour les personnes qui en auraient besoin), dont voici la bande-annonce :

The Magic Pill – Le point de départ de ma nouvelle aventure !

Bam. En plein dans le mille. C’est ce jour-là que ma vie a réellement changé. Tout arrivait à point.

Mais avant, laissez-moi vous mettre en contexte.

Avec les années, les enjeux sont devenus beaucoup plus grands qu’une simple question de poids en trop. Moi l’irréductible, l’increvable, je voyais (et ce depuis des années) les fins de journées arriver, épuisée, avec juste l’envie de passer la soirée au lit… Je voyais maintenant tout comme une montagne à surmonter, même dans les plus petites choses de la vie. J’en arrivais même à me demander si tout mes efforts en valaient vraiment la peine… Oui oui. J’étais réellement rendue là. Ça me ressemblait zéro mais j’y croyais parce que c’est ce que je vivais. Une chose est certaine, ça me faisait peur.

Je sentais mon corps me lâcher (littéralement), lentement mais sûrement et pire encore dans les derniers mois, après un déménagement particulièrement difficile. J’en parlerai peut-être dans un autre article mais ce que je peux dire pour l’instant, c’est que la vie m’a retranchée dans un coin encore une fois cette année, comme si tout ce que j’ai surmonté jusqu’à maintenant n’était pas encore le bout du tunnel. Maintenant je comprends pourquoi. Après tout, comme le dit si bien François Lemay, « Tout est toujours parfait ».

Mon nouveau style de vie et ses bénéfices

J’ai réellement débuté mon aventure cétogène au début du mois d’août 2019. Depuis que j’ai vu « The Magic Pill », c’est facile pour moi de faire ce qu’il faut pour que ma vie soit à la hauteur de mes aspirations.

Pour ne nommer que ceux-ci, voici quelques-uns des bénéfices concrets avec lesquels je vis depuis le début de mon nouveau style de vie :

  • Énergie à revendre et surtout constante;
  • Clarté mentale, meilleur focus;
  • Meilleure attitude: exit l’anxiété et le stress;
  • Terminées les douleurs physiques de fin de journée qui m’empoisonnaient la vie;
  • J’ai du plaisir à cuisiner et à manger;
  • Plus de reflux œsophagiens;
  • Je n’ai plus tout le temps faim;
  • Terminées les rages de sucre;
  • Etc…

Un autre bienfait de l’alimentation cétogène, c’est que j’ai perdu et que je perds encore du poids (plus de 20 livres depuis le début août 2019), tout un bonus !

Et pour celles et ceux qui se posent la question, c’est non ! Je ne me prive pas. Je fais simplement de meilleurs choix et ces choix sont dictés par de réels bénéfices, sur le court comme sur le long terme. C’est aussi simple que cela.

En conclusion…

Quoi ajouter de plus que je ne reviendrai pas en arrière.

Après toutes ces années ou ma confiance en moi m’a fait défaut, ou je me suis laissée tomber en pensant à tort que je ne serais jamais capable d’y arriver (car ça, c’était sans savoir qu’il existait réellement une solution et que le fait de perdre du poids n’avait pas nécessairement de lien avec ma propre volonté)…

Après toutes ces années à tenir (par dépit) ce double discours que je devais désormais m’accepter telle que j’étais et que je devais être indulgente envers moi-même mais également que je n’avais ma place nulle part et que je ne méritais pas tant de briller, voici que je me surprends à me trouver belle, à comprendre que je suis en mesure d’avoir une bonne influence et que je peux créer un impact positif sur mon entourage.

Être à l’écoute. Penser en dehors de la boîte. C’est tout ce qu’il me fallait.

Lentement mais sûrement, je reprends le contrôle.

Je me remets à rêver. Je remets mes projets à l’horaire.

Je redeviens moi-même.

Et j’aime ça.

Le 9 novembre 2019 pour mon anniversaire
(Ici en compagnie de mes bébés)

Serial Mom | Designer d'intérieur | Créatrice d'équité et addict de flips immobiliers

6 Comments

  • Lisanne Nourry

    Bonsoir Chantal!

    Wow! Quel beau texte! Je te trouve extrêmement bonne, tenace, pleine de volonté, résiliente, enthousiaste, positive et j’en passe.

    Pour ma part, ça fait quelques temps que je lis des articles sur l’alimentation cétogène, et tu me donnes le goût d’aller plus loin. À suivre 😉

    Bravo à toi!!! Tu as toute mon admiration.

    Lisanne -xx-

    • Chantal Fortin

      Merci Lisanne d’avoir pris le temps non seulement de lire mon texte, mais aussi pour ton beau message, ça me touche, tu n’as pas idée !
      Je t’encourage à continuer tes recherches et si tu as des questions, n’hésite surtout pas à me les poser.
      Si je peux me permettre, je te suggère fortement d’écouter le documentaire dont je parle et qui a tout changé pour moi. Tu m’en donneras des nouvelles !
      Merci encore et à très bientôt j’espère ! xxxxx

    • Chantal Fortin

      Belle Trycia, merci pour tes bons mots. J’aimerais vraiment te revoir aussi, d’ailleurs c’est quand tu veux ! J’ai encore de bons souvenirs de l’Alberta de vous voir chaque matin. Au plaisir, prends bien soin de toi et à très bientôt j’espère ! xxxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :